Aujourd’hui environ 50 % de la production des industries européennes, dans le secteur du fer et de l’acier, proviennent de matériaux recyclés et 96 % de la production des déchets est recyclée.

Les biens de consommation quotidienne et les matériaux papier d’emballage, verre, plastique, aluminium sont déjà récoltés, triés et recyclés. Pour les matériaux durables tels que le bois, le métal, le plastique etc., ces procédures sont encore aujourd’hui peu développées.

Le consortium Ecometal, dans le but de promouvoir ultérieurement le concept du recyclage dans le cadre d’un développement durable, a lancé le projet de la marque Infinitely Recyclable : Éternellement recyclable.

La marque établit les exigences des matériaux pouvant être recyclés, les processus de production auxquels ils doivent être soumis et les caractéristiques du produit final sur la base des recherches et des expériences réalisées par les chercheurs de l’INFM (Institut national de physique de la matière).

Les facteurs déterminant le recyclage d’un simple produit incluent aussi la pureté du produit récupéré.

La complexité du recyclage augmente lors de la génération des substances toxiques, avec des effets indésirables sur l’environnement et l’organisme humain, associés aux phases de récupération.


En 2003, la société obtient pour ses produits avec traitement des surfaces galvanisées avec nickel et chrome, la certification Infinitely Recyclable délivrée par le consortium Ecometal.


Pour ses processus de production, Briantubi utilise uniquement de l’énergie renouvelable.